Partagez ce contenu avc vos amis si vous pensez que cela peut les aider
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Conserver ses légumes en hiver lorsqu’on a un jardin : voila un beau challenge. Rien de tel que de manger un légume frais, croquant et juteux ! En été, pas de souci pour arriver à ce résultat. Mais voila qu’arrive la saison froide et pluvieuse et, de ce fait, les légumes ont bien du mal à pousser. Sans compter que certains jours, la météo dissuade franchement d’aller faire la récolte … Il existe pourtant des solutions toutes simples à mettre en œuvre pour pouvoir conserver le fruit de votre labeur au jardin, ou tout simplement pour stocker un excédent de légumes achetés au magasin … et ce de manière bien plus efficace qu’un frigo !

 ….

 Les légumes qui se conservent naturellement

Ails oignons échalotes

Parmi les stars de la conservation, on retrouve les oignons , les ails , les échalotes , les courges , les potirons et et les courgettes.

Commençons par les oignons, les ails et les échalotes :

Première chose importante :

laissez bien sécher vos bulbes en place avant de les récolter. Après l’arrachage, laissez sécher les racines à l’air libre durant 3 jours.

Tressez ensuite vos ails et échalotes afin de gagner de la place. La conservation sera meilleur si vous gardez les queues des échalotes et des ails sans les couper. La queue des oignons disparaitra par elle même en séchant.

Pendez vos tresses ou stockez vos oignons dans un filet bien aéré.

Ceux-ci se conservent à sec et dans le noir afin d’éviter la germination des bulbes. Préférez un garage ou un grenier bien ventilé.

Évitez la cave pour son humidité potentielle.

Sans chauffage, c’est mieux pour vos bulbes et cela coute moins cher 🙂 Mais attention : toujours à l’abri du gel….

Dans tous les cas, évitez l’humidité et le frigo, c’est la principale raison du pourrissement des bulbes.

Les légumes qui se conservent en pleine terre

Les poireaux, panais , topinambours , carottes, radis d’hiver,poirées bettes,rutabaga.

Tout ces légumes se conservent en pleine terre jusqu’aux premières gelées.

Quand les gelées arrivent, vous pouvez voiler les légumes encore en place de façon à éviter de les abimer trop durement. Ils ne mourront pas, mais ce sera plus difficile de les récolter car vous risquez de casser les légumes racines à cause de la dureté du sol. Vous risquez aussi de ne pas pouvoir récolter vos légumes du tout, à moins d’utiliser un marteau piqueur dans vos bandes potagères 🙂

Un truc cependant : paillez les légumes que vous souhaitez récolter. De cette façon, la paille gèlera et le sol situé dessous sera toujours relativement meuble. Cela fonctionne très très bien pour les topinambours par ex…

Attention cependant : le paillis en hiver favorisera la venue des rats taupier qui se délecteront de vos précieux légumes, car pour eux aussi les temps sont durs lorsqu’il fait froid…  Pour ce problème : je vous donne une solution au prochain paragraphe sur les bacs de sable.

Conserver les courges et potirons :

Conserver ses légumes en hiver : les deux rois de la conservation à chaud : les courges et les courgettes.

Les courgettes se conservent facilement 3 mois. Pour cela , laissez les grossir sur le pied le plus longtemps possible avant de les récolter. Les plus grosses courgettes se pourvoiront ainsi d’une peau plus épaisse que les jeunes courgettes et cela leur permet de se conserver jusque décembre sans soucis…

Pour les potirons et les courges : Ils se conservent à chaud ( + de 10 degrés) jusqu’au mois d’avril sans aucun soucis , voir même jusque Juin pour certaines variétés  de longue conservation (le Blue Hubard par ex).

Le truc , c’est de les laisser murir le plus longtemps possible sur le pied avant de les récolter. récoltez juste avant les gelées et laissez les en place le plus longtemps possible.

Ne les conservez pas au froid ou dans un garage, les potirons étant originaire des pays chauds, ceux-ci en partiraient fortement.

Dernière astuce pour conserver ses potirons hiver : placez vos potirons sur une couche de paille de façon à éviter les coups dans l’écorce. Il suffit d’un petit coup dans un potiron pour le faire pourrir entièrement en quelques semaines.

Conserver les pommes de terres

La pomme de terre étant originaire des tropiques, elle est gélive.

Dés que les feuilles des pommes de terres ont séchées, sortez les de terre et stockez les dans le noir ( pour éviter la germination ) et dans un endroit bien sec et aéré (pour éviter leur pourrissement).

Les pommes de terre craignent l’humidité, méfiance donc si vous les stockez dans la cave.

On peut les stocker dans filets afin de favoriser une bonne circulation de l’air entre les pommes.

Les conserves

Conserver les choux et les brocolis en bocaux

Conserver les choux en hiver Les choux blancs se conservent assez longtemps au frigo ( +- 1 mois), mais le must, c’est de préparer un pickles de légume qui se conserva entre 6 à 9 mois minimum.

Pour ce faire, préparez une casserole avec 2/3 de vinaigre blanc, 1/3 d’eau,  cuillère à soupe de sel , 1 cuillère à soupe de sucre.

Placez les légumes crus de type choux (blanc, rouges, pommés , brocolis , choux fleurs, etc…) dans le pot en les ayant coupé en morceaux .

Remplissez ce pot à raz bord avec la préparation que vous aurez fait bouillir au préalable.  Fermez hermétiquement.

Attendez 2 mois et dégustez vos légumes vinaigrés.

Les tomates en bocaux ou séchées

Préparez simplement une sauce tomate que vous aurez salé en plaçant celle-ci dans des bocaux stérilisés.

Un tupperware au congélateur fera aussi l’affaire

Si vous disposez d’un séchoir ( électrique ou solaire) vous pourrez également préparer de délicieuses tomates séchées à réemployer dans vos préparations hivernales.

 

.

.

Conserver ses légumes racines plus efficacement

Pour les grosses quantités : le stockage en silo

Une fois récoltés, les pommes de terre et les légumes racines peuvent être placés en silo, c’est-à-dire entreposés en pyramide dans le jardin.

Pour ce faire, placez de la paille au sol. Faites ensuite une pyramide que vous recouvrez de terre. Tassez bien la terre afin de la rendre le plus lisse possible pour faciliter le ruissellement de l’eau. Pour éviter la stagnation de l’eau, on peut également réaliser une tranchée. C’est la terre de cette tranchée qui servira pour couvrir la pyramide. Couvrez ensuite de paille.

Notez que :

  • Le travail nécessaire pour mettre œuvre cette méthode est assez conséquent et ne conviendra donc que si vous avez réellement de très grosses quantités à stocker et/ou si vous ne disposez pas de locaux adéquats.
  • Attention également aux rongeurs qui se feront un malin plaisir de venir grignoter votre précieux stock de denrées hivernales.

Pour ces deux raisons, nous n’avons personnellement pas encore testé cette méthode.

Pour une consommation familiale, nous utilisons de préférence et très souvent la  méthode suivante.

Conserver ses légumes en hiver, le meilleur truc  : le bac de sable

Voici une astuce fantastique pour conserver ses légumes en hiver, et tout particulièrement les légumes racines sensibles au gel !

Il suffit tout simplement de stocker vos légumes racines dans du sable sec ou très légèrement humide.

De cette façon, les carottes, les radis, les navets, betteraves se conservent en gardant leur croquant, restent juteux et gardent bien sûr toute leur saveur !

Pour ce faire, procurez-vous un container de +/- 1 m de long sur 50 cm de large et 50 cm de haut. Pour un container de cette taille, il vous faudra +/- 75 kg de sable (le sable du Rhin convient parfaitement).

Vous pouvez par exemple utiliser les bacs de culture d’endives (chicons) vendus en jardinerie et dont la taille est parfaite pour ce type d’usage.

Un plus grand contenant rendrait les choses plus fastidieuses au cas où vous devriez déplacer le bac ou pour fouiller et retrouver vos légumes.

Placez ce container dans une cave ou un garage à l’abri du gel.

Procédez par couches, comme une lasagne.

  • Commencez par placer 5 cm de sable dans le fond du bac.
  • Placez ensuite vos légumes à plat sans qu’ils se touchent pour éviter la pourriture.
  • Recouvrez ensuite de 5 cm de sable
  • Recommencez l’opération jusqu’à avoir rempli votre bac.

Pour terminer, ajoutez régulièrement de l’eau. Mais attention, TRES PEU ! Pas plus d’un verre pour tout le bac, et ce, toutes les 2 ou 3 semaines. Si le sable est trop humide, vous allez favoriser la pourriture.

Ce système de conservation est tellement favorable aux légumes que des radicelles peuvent se former sur les carottes ou les navets, et que les fanes peuvent même se mettre à repousser. Ceci est donc bien la preuve que vous mangerez un légume vivant.

Il vous suffit ensuite de prélever vos légumes au fur et à mesure de vos besoins en enlevant le sable superflu.

NOTRE PETIT TRUC : Utilisez 2 bacs, l’un rempli et l’autre vide pour transférer l’entièreté du sable d’un contenant à l’autre au fur et à mesure où vous prélevez

DERNIÈRE PETITE PRÉCAUTION : Si des chats rôdent dans le coin, il se pourrait qu’ils trouvent votre tas de sable très attirant … pour faire leurs besoins. Et oui, ce n’est pas très ragoutant mais nous parlons par expérience. Couvrir le bac avec un tissu ou un plastique suffira pour éviter de voir votre stock ravagé par votre fidèle compagnon et rester en bons termes avec lui. Conserver ses légumes en hiver n’aura cependant jamais aussi facile qu’en employant un bac de sable…

Si cet article vous a plu, partagez-le !


Partagez ce contenu avc vos amis si vous pensez que cela peut les aider
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

    1 Response to "Conserver ses légumes en hiver : comment faire ?"

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.