Partagez ce contenu avc vos amis si vous pensez que cela peut les aider
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

Posséder une mare naturelle dans son jardin, c’est une source de plaisir infini. A la fois esthétique, écologique, utile au jardinier, aux animaux présents dans le jardin, on peut dire que la mare est un indispensable du jardin écologique.

J’adore flâner le long de la mare pour observer tout ce qui peut s’y passer, une mare naturelle étant en soi un petit monde au sein de votre jardin. Que cela soit l’éclosion de larves de libellules, la prédation d’une larve d’insecte par un autre, ou l’évolution de la croissance des têtards, ce spectacle ne me lasse quasiment jamais et invite à la contemplation.

Mais avant de contempler la mare, il faut la créer 🙂

Je vous propose de vous poser ces quelques questions lorsque vous vous déciderez à créer une mare :

  • Où la placer dans le jardin ?
  • Faut-il étanchéifier le fond de la mare ?
  • Quelles dimensions pour ma mare?
  • Que planter dans la mare ?
  • Quand la créer ?
  • Y a t’il de l’entretien ?
  • Faut-il une pompe ?
  • Y aura-t’il des moustiques ?
  • Faut-il y mettre des poissons ou d’autres animaux ?
  • Faut-il une arrivée d’eau ?

Toutes ces questions légitimes, nous y répondons avec grand plaisir dans cet article sur les mares naturelles au jardin.

Utilité d’une mare naturelle au potager

Lorsqu’elle est correctement créée, une mare remplit de nombreuses fonctions dans un jardin potager.

Une des plus évidentes est qu’elle héberge des batraciens. Ces batraciens sont des prédateurs de nombreux indésirables du potager, et notamment, des limaces. La mare et ses batraciens servira à réguler la présence des limaces qui auront tendance à ravager vos cultures telles que les jeunes salades, jeunes radis et choux, les jeunes courges…

Mais la mare n’héberge pas que des batraciens, elle permet aussi d’abreuver les oiseaux, ce qui évitera que ceux-ci ne s’attaquent à vos fruits tels que les pommes et poires pour s’abreuver en été. Elle permet également aux insectes tels que les abeilles de venir boire, ce qui augmentera encore la biodiversité de votre jardin.

Les hirondelles rustiques s’installeront plus volontiers chez vous si vous possédez une mare car elles recherchent la boue des mares pour créer leur nid. En sachant qu’une hirondelle mange plusieurs centaines d’insectes par jour, cela régule et stabilise l’environnement proche de la mare.

Une mare est également une masse d’eau disponible constamment pour un éventuel arrosage. Elle permet de stocker plusieurs mètres cubes d’eau, et pourra donc servir d’appoint en cas de sécheresse. Placée dans un espace éloigné de vos arrivées d’eau, elle peut être utile pour arroser certaines cultures plus fragiles en puisant directement dans la mare.

Les plantes de la mare peuvent servir d’engrais naturel (en paillage) en les étalant directement sur vos bandes potagères. Elles apporteront l’azote nécessaire à vos cultures en se décomposant.

Les plantes d’une mare peuvent également filtrer les eaux provenant d’un bassin d’épuration, en dernière phase de l’épuration des eaux (après que l’eau soit passée par deux bassins de décantation plantés exclusivement de typha latifolia pendant 20 jours).

Concernant le microclimat autour de la mare.

Outre une légère augmentation de l’humidité de l’air environnant, la mare permet de canaliser la lumière du soleil vers le nord par la réflexion des rayons sur la surface de l’eau et permet donc de cultiver des plantes exigeantes en lumière (comme des fruitiers) dans la partie nord de la mare. Les fruitiers bénéficieront de 20 à 30% de lumière supplémentaire dans cette configuration et profiteront donc de cet avantage pour vous fournir des fruits de meilleure qualité. Cela permet également d’augmenter légèrement la lumière hivernale dans une habitation située au nord de la mare.

Outre son utilité écologique, c’est également une grande source d’apaisement pour le jardinier. Un endroit propice au repos, à la méditation, à l’observation. Bref, un excellent outil pour apaiser notre mental.

Comment créer une mare sans pompe ?

Les pompes filtrantes ne sont absolument pas nécessaires pour la filtration des eaux d’une mare naturelle si vous placez les bonnes plantes aquatiques. Les plantes filtrantes sont principalement les phragmites, le genre typha (massettes) à larges feuilles ou à feuilles étroites. Les iris filtrent également les eaux dans une moindre mesure. Pour les phragmites et les massettes, je vous conseille de les placer dans des pots immergés dans la mare afin de limiter leur envahissement. Ces plantes ont tendance à s’installer partout lorsqu’elles sont placées sans limite physique, leurs rhizomes traçants envahissant tout autour d’eux.

mare naturelle automne

Avec ces plantes, les eaux sont limpides, mais cela ne fonctionne QUE si vous ne placez pas de poissons dans la mare. Il n’est d’ailleurs pas recommandé de placer des poissons si vous voulez que l’écosystème soit équilibré. Les poissons sont des prédateurs qui exerceront une pression trop importante sur le milieu si la surface de la mare n’est pas suffisamment grande. Vous limiterez dès lors l’apparition des batraciens et perdrez les bénéfices de la mare, tout en vous rendant dépendant du nourrissage des poissons et de l’entretien d’une pompe.

Éviter les moustiques dans la mare

J’entends souvent des craintes liées à la prolifération des moustiques autour d’une mare. Cette crainte est totalement infondée et est surtout liée à l’ignorance du mode de fonctionnement d’une mare naturelle. Les moustiques se développent dans les eaux stagnantes dénuées d’autres formes de vie (comme un seau d’eau vide, un tonneau ouvert, une citerne).

Une mare naturelle étant par définition un écosystème naturel , la présence de larves de moustiques sera régulée naturellement et très rapidement par les hôtes de la mare comme les gyrins, les notonectes, les larves de libellules, les têtards, les tritons, etc…

Pour éviter les moustiques, il ne faut RIEN faire, il suffit d’observer.

A l’installation d’une nouvelle mare, nous avons constaté une explosion de la présence des larves de moustiques (espèce pionnière), explosion qui sera LA raison de la colonisation de votre mare par les autres espèces prédatrices décrites ci-dessus (le moustique est à la base de la chaine alimentaire). Ce phénomène tout à fait naturel se régule en quelques semaines. En l’espace d’1 mois et demi après l’installation d’une nouvelle mare, le système est équilibré et les larves de moustiques disparaissent (ou sont consommées TRÈS TRÈS rapidement).

Nous avons une mare naturelle sans poissons à 4 m de notre salon et de notre baie vitrée, et les moustiques sont inexistants…Lles poissons exigent d’ailleurs bien des contraintes (logistiques et financières) que nous ne saurions que vous déconseiller pour l’entretien facile d’une mare (voir plus haut chapitre sur les pompes).

Les dimensions d’une mare naturelle

Pour commencer, sachez que si vous créez une mare de + de 25m², il vous faudra un permis (législation belge, renseignez-vous pour la France).

25M², c’est déjà une mare très correcte pour un jardin. Comptez 5 M de diamètre + 2 M de zone de plantation au nord de la mare.

Pour la profondeur, comptez 1,2m de profondeur maximale pour le centre (zone de ponte des tritons et enracinement des nénuphars), et une seconde zone de 25cm de profondeur et de 1m de large située au nord de la mare pour les plantes aquatiques filtrantes. Cette zone de faible profondeur devrait idéalement avoir la forme d’un croissant de lune. Elle est indispensable pour que votre mare puisse disposer d’une zone de végétation et ainsi créer un milieu équilibré.

mare naturelle dimension

Vous pouvez créer une mare + grande, mais dans ce cas, les budgets explosent, sauf si vous disposez d’un sol TRÈS TRÈS argileux (voir ci dessous). Dans les faits, c’est rarement le cas.

Mare naturelle sans bâche

La mare sans bâche, creusée à même le sol, n’est envisageable QUE si votre sol est composé principalement d’argile, ce qui est EXTRÊMEMENT rare.

mare naturelle sans bache

La plupart du temps, la composition du sol ne conviendra pas pour retenir les eaux de la mare. Si toutefois vous disposez d’un taux d’argile suffisant (faites le test en creusant un trou et en chronométrant la durée de rétention de l’eau sur sol sec lorsque vous versez l’eau dans le trou), vous pouvez envisager de créer une mare sans bâche MAIS, celle-ci s’assèchera très probablement en été.

Chez nous, nous possédons une mare sans bâche qui est remplie d’octobre à mai. Cette mare est située en contrebas d’un plateau, dans une cuvette qui récolte toutes les eaux de pluie des environs (soit 2km²) . Ce n’est donc pas l’idéal (en raison de l’assèchement), mais cela fait office de zone tampon pour la biodiversité.

Nous possédons également une seconde mare plus petite et bâchée qui garantit les fonctions écologiques que j’ai décrites ci-dessus.

Mare naturelle avec bâche

Plus onéreuse que la mare creusée à même le sol, la mare avec bâche permet néanmoins de s’assurer que l’eau pourra rester dans le trou que vous creuserez. Comptez +- 700 euros de budget matériel hors main d’œuvre pour une mare de 5m de diamètre. C’est ce type de mare que nous possédons.

Il vous faudra une bâche epdm, du grillage et du feutre géotextile.

bache mare naturelle

LE grillage est INDISPENSABLE pour éviter que les rats ne percent votre bâche. Pour cela, je recommande 2 types de grillage avec 2 types de taille de maille, superposés l’un sur l’autre : un gros grillage résistant avec un plus petit et plus malléable posé sur le dessus afin de dissuader les bestioles mangeuses de caoutchouc.

Placez d’abord le grillage dans le fond du trou jusque le bord supérieur de la mare, et recouvrez de feutre géotextile (pour ne pas abimer la bâche epdm). Il est important de placer le grillage jusqu’en haut de la mare car les rats creusent à quelques centimètre sous le niveau du sol (ils creusent rarement très profond). Placez ensuite la bâche epdm sur le feutre géotextile.

Plantes pour mare naturelle : éviter les exotiques, favoriser les indigènes…

Lorsque vous choisirez les plantes qui garniront votre mare, veillez à porter attention à l’origine de vos plantes.

Les plantes aquatiques invasives à éviter

Evitez les plantes exotiques et qui ne sont pas originaires du biotope dans lequel la mare sera créée.

Cela vous parait logique, mais sachez que la majorité des plantes aquatiques que vous trouverez en jardinerie ne sont pas originaires de nos régions. Certaines plantes fréquemment commercialisées sont mème des plantes invasives. Je pense à l’élodée du canada (aussi appelée peste d’eau), qui envahira vote mare rapidement, et qui, si elle se retrouve hors de votre mare dans le milieu naturel, provoquera des dégâts considérables aux autres plantes (voir impact sur le Lac Steinsfjord en Norvège).

La jacinthe d’eau est également une plante invasive et est fréquemment commercialisée pour sa promesse de floraison resplendissante, floraison qu’elle ne produira que rarement car dépendante d’un climat chaud, voire tropical.

Plantes aquatique à déconseiller à tout prix : Crassula de Helms (Crassula helmsii), le Myriophylle aquatique ou la Myriophylle du Brésil (Myriophyllum aquaticum), Elodea canadensis, Eichhornia crassipes, toutes extrêmement invasives.

Les plantes aquatiques à recommander

Parmi les plantes utiles, esthétiques, écologiques et adaptées à nos contrées, on trouvera:

A planter en bord de berge, au nord de la mare :

plante de berge pour mare naturelle

le genre typha (la massette), la menthe aquatique, le populage des marais (également possible à 20cm de profondeur).

En zone plus sèche : la valériane, la salicaire.

A planter à 20cm de profondeur :

plantes filtrantes pour mare naturelle

les iris, la sagitaire (sagitaria), le plantain d’eau, la massette (typha latifolia ou angustifolia) à planter en pot de préférence pour limiter l’envahissement de la mare, le populage des marais (calta palustris), plante oxygénante.

A planter à 1m de profondeur : les nénuphars, le potamogeton

mare naturelle plante nenuphar

Les plantes flottantes : les lentilles d’eau, Cornifle immergé (oxygénante)

Le nettoyage et l’entretien de la mare

Apport d’eau à la mare

eau mare naturelle

Afin d’éviter l’assèchement prématuré de la mare durant les périodes sèches, nous avons placé en amont de la mare 2 containers de 1000 litres qui récoltent les eaux de 2 petites toitures ( 16m2 en tout) , le trop plein de ces toiture est relié à un système de tuyaux enterré. Ceci permet d’apporter de l’eau en période sèche en stockant l’excédent d’eau de la période pluvieuse et cela, par simple emploi de la force de gravité.

eau stockage mare naturelle

Lors d’un orage d’été, nous augmentons ainsi la surface de captation des eaux de la mare par 2, ce qui permet la encore de compenser l’éventuel évaporation excédentaire et de maintenir les plantations à flot.

Nettoyage de la mare

Une fois par an, en automne (pas au printemps car vous tueriez pas mal d’animaux), il est recommandé d’enlever les excédents de végétaux présents dans la mare. Le cycle naturel d’une mare est de se combler après quelques années (à cause de l’abondance des végétaux) pour aller vers le stade prairie humide, puis vers le stade du boisement pionnier par les buissons de vos espaces cultivés (après 10 à 15 ans). On parle ici de la succession écologique.

Grosso modo, comprenez que si vous n’enlevez pas les plantes de la mare en excédent, vous aurez un jour une forêt (littéralement) à la place de votre mare.

Employez les végétaux en excès afin de pailler vos cultures pour la saison qui suit. Les massettes sont d’ailleurs une excellente plante aquatique si vous manquez de matière organique sèche pour pailler votre jardin.


Partagez ce contenu avc vos amis si vous pensez que cela peut les aider
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.