Partagez ce contenu avec vos amis si vous pensez que cela peut les aider

Le poêle de masse a changé notre vie ! On dirait un slogan publicitaire, mais pourtant c’est vrai ! Lorsque nous avons décidé de construire un poêle de 4 tonnes pendant le tout premier confinement de l’été 2020, nous étions loin de nous douter du futur cout de l’énergie… Nous étions bien inspirés visiblement. Le cout de l’énergie ne cesse d’augmenter, à tel point que vous êtes maintenant très nombreux à avoir reçu une facture proche du triple de ce que vous payiez l’année précédente. Le prix du gaz est visiblement responsable de cette hausse. Dans ce contexte, il est logique de vouloir réduire ses dépenses en énergie. Nous avons une solution à vous proposer. Le plus cool, c’est que c’est 100% écologique, durable, et surtout : très très très rentable … Cela s’appelle un poêle de masse, et on vous présente ça tout de suite dans notre article de la semaine. Nous vous recommandons le poêle de masse auto construit, BEAUCOUP plus performant que les poêles industriels.

C’est quoi un poêle de masse ?

Le poêle de masse est un poêle à bois auquel on a adossé une masse afin d’emmagasiner la chaleur et de la restituer dans le temps.

Le poêle à bois produit des calories (jusque là rien de compliqué…). Le souci que la majorité d’entre nous rencontre si l’on emploie UNIQUEMENT un poêle SANS pouvoir stocker les calories produites, c’est que le poêle chauffera TRES TRES fort mais pendant TRES peu de temps. Il en résultera une surchauffe de la pièce pendant la combustion et, en définitive, une perte des calories que la maison est généralement incapable de garder plus de quelques heures (généralement une ou deux). Cela implique de devoir faire du feu constamment, et donc, de consommer BEAUCOUP trop de bois pour un confort somme toute pas terrible. Dans un poêle à bois classique, 90% de chaleur produite va dans le conduit de cheminée.

poêle de masse

Pour remédier à cette perte de chaleur, la solution est d’adosser au conduit de cheminée, une masse importante de matériau permettant d’adsorber les calories produites pendant la flambée, et de les restituer une fois la flambée terminée. Généralement, plus la masse est importante, meilleur sera la rendement. Chez nous, la masse totale du poêle est de 4 tonnes… si vous réduisez la masse, vous réduisez les performances du poêle.

schéma poêle de masse
schéma de circulation de la chaleur dans une masse

De plus, le poêle de masse est TOTALEMENT indépendant de la technologie, indépendant d’un fournisseur de pellets (manufacturés en usine et dont la plus value est pour l’industriel) , et ne contient pas d’électronique. Vous n’êtes donc pas dépendants d’un entretien spécifique ou d’un spécialiste chauffagiste qui vous facturera ses prestations fort couteuses !

Le futur de l’énergie ?

Pour économiser l’énergie pour se chauffer, il y a 2 solutions : isoler son habitation ou réduire le cout du combustible OU la quantité de combustible nécessaire.

Réduire le cout des matières premières semble difficile, vu le contexte macro économique, le pic pétrolier, les guerres et la difficulté de plus en plus grande pour trouver les matières premières.

Isoler son habitation n’est malheureusement pas toujours facile, surtout dans les constructions plus anciennes. Quand c’est possible, il faut le faire. MAIS CE N’ EST PAS TOUJOURS POSSIBLE à 100% dans les vieilles constructions. Il y a toujours un point froid que l’on ne parvient pas à isoler correctement, et ce point froid peu facilement mettre à néant les efforts afin d’isoler la maison. Dans notre cas, cela fait 10 ans que nous tentons d’isoler correctement notre cuisine, en vain …

Reste une dernière solution : réduire la quantité de combustible nécessaire pour un résultat équivalent (autrement dit, réduire sa consommation d’énergie).

Le poêle de masse permet de se chauffer avec très peu de bois, ET de cuisiner. Tout cela avec du bois de résineux très bon marché OU tout simplement du bois local à croissance rapide de type peuplier ou saule ou encore avec du bois de palettes. Pas besoin de bois durs, de chênes ou autres bois onéreux et à l’exploitation très critiquable. Cela augmente la résilience aux matières premières en permettant par exemple de se fournir exclusivement avec du bois local ou provenant de vos propres terrains. De cette façon, vous vous protégez fortement de la hausse du coup des prix de l’énergie en remettant votre approvisionnement entre vos mains.

240 euros / an pour se chauffer ? Merci le poêle de masse !

Nous parlerons ici de NOTRE expérience, pas de chiffres issus d’un fabricant.

Si je vous dis : 6 stères/ an pour chauffer 180 m2 24h/24h et cuisiner des plats au four 1 à 2 fois par semaine. A 40 euros/stère de bois tendre (le bois dur est inutile pour une poêle de masse), faites le calcul. 🙂

Et cela pour toute la maison, et cela fonctionne même avec du bois de résineux… Pour tout vous dire, plus le poêle brule de petits branchages, plus son rendement est élevé !

Cela nous coute donc : 240 euros de bois / an pour le chauffage de toute la maison, à cela s’ajouter l’électricité pour l’électro ménager, à savoir : 80 euros / mois

Comparé à une facture à 300 euros / mois, c’est quand même pas mal pour réduire sa consommation d’énergie…

Nous réalisons une chauffe de 2h/jour en saison froide, en employant 6 quart de buches en sapin et un volume de bois d’allumage. Cette année, nous avons même utilisé du bois de vieilles palettes devenues inutilisables (cout : 0 euros).

Attention cependant, cela concerne le poêle de masse auto construit et PAS le poêle industriel. Ces performances dépendent en effet essentiellement de la masse totale du poêle.

Les différents types de poêle de masse

Les poêles de masse industriels

Ce sont les plus connus. Parmi les marques les plus connues, on trouve les tulukivi, mais il en existe beaucoup d’autres.

Ce type de poêle, bien que proposant une solution rapidement installable, n’égale pas le rendement d’une poêle de masse auto construit et coute relativement cher vu les performances finales du produit. La différence de performance provient du fait que la masse du poêle industriel est beaucoup moins importante que celle d’un poêle en autoconstruction. Les fabricants faisant leur marge sur la quantité de matériaux qu’ils emploient pour construire leur produit, ils chercheront donc à réduire la masse de leur poêle, afin de gagner plus d’argent. Il n’y a pas de secrets… sans GROSSE masse pour stocker l’énergie, les performances diminuent.

Les avantages de ce type de poêle sont :

  • sa facilité d’installation
  • sa compacité
  • un bon corps de chauffe
  • déplaçable en cas de déménagements

Les inconvénients :

  • masse réduite, donc peu de stockage de chaleur et consommation en bois plus élevée pour 24H
  • prix élevé en regard du résultat
  • des performances finales médiocres vu le manque de masse (trop chaud pendant la combustion, pas suffisamment chaud assez longtemps après la combustion, nécessite de refaire du feu minimum 2 fois / jour).

Les poêles de masse auto construits ou artisanaux

C’est ce que nous avons choisi ET ce que nous vous recommandons. Par auto construit, j’entends : construit de façon artisanale.

ATTENTION ! Je ne me lancerai personnellement pas dans ce type de chantier, et je ne vous recommande d’ailleurs pas de le faire vous même, mais plutôt de passer par un professionnel artisan. Celui-ci connait les points d’attention cruciaux, notamment concernant la sécurité du poêle qui peut quand même monter jusque 1200 degrés. Ce serait dommage de mettre le feu à votre maison pour économiser quelques centaines d’euros.

Dans le cas présent, il s’agit d’un poêle en terre crue de 4 tonnes, avec un corps de chauffe en fonte et en béton réfractaire de 800 kg en son centre conçu par la société tichegelarr .

Si vous voulez vraiment réduire votre consommation d’énergie, c’est CLAIREMENT le meilleur type de chauffage possible !

Les avantages du poêle de masse auto construit :

  • un ratio combustibles/calories produites excellent
  • esthétique grâce à l’argile et aux formes arrondies
  • extrêmement performant ( jusqu’à 48 heure de chauffe en mi saison, 24h en saison froide)
  • Possibilité de cuisiner pendant 12h pour des cuissons basses températures
  • 100% en matériaux naturels et compostables (terre crue et argile)
  • une durée de vie hors norme (+ de 100 ans)
  • Une chaleur très agréable et diffuse dans le temps, proche du rayonnement solaire, jamais TROP chaud.
  • Augmente la valeur totale de votre habitation

Les inconvénients :

  • Plus onéreux qu’un poêle industriel
  • plus encombrant comptez 2,5 fois l’espace avec un poêle industriel
  • plus lourd (impossible à installer au dessus d’une cave ou à l’étage),
  • non déplaçable

Comment construire un poêle de masse ?

La bonne nouvelle, c’est que j’ai photographié toutes les étapes de la construction pour vous 🙂

Les murs sont en argile crue, le maçonnage également.

Il faut tout d’abord construire une dalle en béton armé afin de bien répartir la masse du poêle et ne pas déformer le carrelage environnant.

poêle de masse
la dalle de béton armée pour supporter le poids

On monte ensuite le pourtour du poêle et installe la trappe de fermeture du poêle, permettant de garder la chaleur une fois la combustion terminée

poêle de masse
arrière du poêle et trappe de fermeture de l’évacuation des fumées

On installe ensuite le corps de chauffe, là où se passera la combustion initiale. Celui-ci est en béton réfractaire prévu afin de résister aux hautes températures. Dans le bas, on peut voir la grille d’arrivée d’air et les trous d’aération prévus afin de créer des vortex de flammes durant la combustion.

poêle de masse foyer
Le foyer du poele de masse

On termine ensuite de monter les murs autour du foyer (la masse principale qui va accumuler la chaleur) et on installe la vanne à double sortie pour l’allumage. Cette vanne permettra de dévier les fumées chaudes après l’allumage dans la totalité de la masse du poêle afin de chauffer les briques.

poêle de masse
montage des briques autour du foyer
vanne bi-pass poêle de masse
la vanne bipass pour dévier les fumées

On termine avec l’installation du four au dessus du foyer. On n’oubliera pas le bouclier thermique situé en haut du poêle afin de ne pas bruler toute la maison. On finira la déco en coupant les coins afin de les arrondir et installer ensuite une finition du poêle avec un enduit à l’argile.

poêle de masse 4  tonnes
le poele de masse terminé

Le temps totale du montage est de 2 semaines à raison de 10h / jour, réalisé par un professionnel. Ici la société nyima.

Notre avis sur le poêle de masse après 2 ans d’utilisation

Nous sommes véritablement conquis par le poêle de masse auto construit. Le rendement en bois est incroyable et la qualité de la chaleur obtenue est EXCEPTIONNELLE. Le petit plus, c’est le four basse température (110 degrés pendant 12 heures ) qui permet de faire mijoter des poulets, des soupes et autres ratatouilles pendant la nuit, c’est TOP ! Je cuis même mon pain dans le poêle, et je m’en sers également pour décongeler mes aliments à l’occasion. Bref, c’est génial ET économique. Et nous sommes protégés de la majorité des variations de prix qui peuvent arriver dans le futur. ET le top du top : écologiquement parlant, on ne pourrait pas faire mieux. Bref, c’est à conseiller, et si je devais déménager, c’est ce type de chauffage que je privilégierai également .

Et vous, convaincu par le poêle de masse ? Dites le nous dans les commentaires.


Partagez ce contenu avec vos amis si vous pensez que cela peut les aider

    5 replies to "Réduire sa consommation d’énergie grâce au poêle de masse"

    • Nath

      Passionnant je ne connaissais pas je suis très tenté pour ma future maison 👍

    • Amah

      Je ne suis pas prêt d’en avoir un dans mon appartement, mais c’est très astucieux de mobiliser ainsi l’inertie pour un impact économique et écologique. Belle réalisation ! On peut savoir environ combien ça a coûté ?
      J’ai vu qu’il existe aussi maintenant des radiateurs électriques à inertie : c’est plus simple à installer et (beaucoup) moins lourd pour un impact non négligeable.

      • Xavier de permamania

        Le budget dépend vraiment du type de poêle qui sera installé, impossible à décrire ici, disons entre 8000 et 15000 selon la taille du poele, avec un ratio de performance qui dépendra toujours de la masse, et donc de son prix …

    • Vincent

      Merci pour ces explications et cette découverte. Un sujet d’actualité vu les coûts de l’énergie.

      • Xavier de permamania

        Et nous n’avons encore rien vu 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.