Partagez ce contenu avc vos amis si vous pensez que cela peut les aider
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

que faire en mars au jardin ?

Fin de l’hiver, le mois de mars est le mois de la reprise plus intensive des activités de jardinage, des semis et des repiquages dans votre jardin. Il faut toutefois se méfier des gelées qui peuvent encore être assez violentes dans certaines régions. Pour cela, pas mal de petits travaux de préparation peuvent se faire en intérieur.

C’est parti pour un mini guide du jardinage permaculturel en mars.

Sélectionner et préparer vos zones de culture

Si vous avez paillé votre jardin en automne comme nous le recommandons ( voir cet article ), c’est le moment d’enlever le paillage de vos premières bandes afin de réaliser vos premiers semis de printemps. Ne découvrez que les zones dont vous avez besoin pour les semis. Laissez le reste du paillage sur place.

Pour ce faire, munissez-vous d’un quatre-dents et tirez votre paillage. Profitez-en pour enlever les quelques indésirables qui pourraient pousser (consoudes, rumex, orties, chien dent). Le quatre-dents est idéal pour enlever les adventices.

Nous déconseillons l’emploi d’une fraiseuse à cet usage car vous multiplierez la présence des adventices. En effet, les racines passant à la fraiseuse sont découpées en pleins de petits morceaux qui redonneront chacun une nouvelle plante.

Afin d’éviter de mettre la terre à nue, nous faisons la grande majorité de nos semis (carottes, panais, navets, radis, etc …) sur compost vert. Pour cela, couvrez votre bande de plus ou moins 3 cm de compost vert. Réalisez de légers sillons dans le compost et préparez des baguettes pour marquer ces sillons (Cela vous sera utile pour repérer les légumes et les différencier des éventuels adventices).

Semez dans les sillons et recouvrez-les d’une légère couche de compost vert.

Pensez à anticiper les rotations dans vos bandes en évitant de resemer des plantes de la même famille dans les mêmes emplacements ( les épinards sont auto toxiques).


Semis au jardin en mars en pleine terre

que faire en mars au jardin ?

Dans votre jardin en mars, vous pourrez semer en pleine terre :

Les carottes hâtives, les roquettes, les radis de 18 jours, le cresson, les épinards, les claytones, les scorsonères, les arroches, la bardane, les betteraves potagères (fin mars), les choux cabus, les choux de bruxelles, les laitues de printemps, la moutarde, la moutarde épinard, les navets hâtifs, les bettes, les poireaux hâtifs, les fèves.

Tous ces légumes peuvent aussi être semé sous châssis froid ou sous un voile de protection. Leur taux de germination et leur chance de résister au froid sera très fortement augmentée

Vous pouvez repiquer les oignons de garde, les échallotes et l’ail.

Pour nourrir les poules, vous pouvez semer du lin et de la moutarde si vous disposez d’un espace fermé et dans lequel vous pourrez libérer vos poules plus tard.


Semis de mars sous abri ou châssis froid

Afin d’augmenter les chances de réussite de vos opérations jardinières en évitant les gelées et les vents trop traumatisants pour vos plantations, vous pouvez faire aussi tous ces semis sous châssis.

C’est le moment également de faire vos premiers semis en pots ou en mottes ( voir l’article sur le presse motte).

Les semis à faire de préférence sous abri : les amarantes, les lentilles, les bettes, les mauves, la pimprenelle, les roses trémières, les brocolis, les choux fleurs hâtifs, choux raves, choux cabus, certaines salades hatives, la tétragone, les pois mange-tout (que vous pouvez faire aussi directement en pleine terre dans la serre), les petits pois.

Faire ses semis de mars à chaud 18-22 degrés

Dans votre maison, à 20 degrés minimum, vous pouvez semer :

Les tomates (jusque fin mars), les poivrons, les oeillets d’Inde, les aromatiques tels que le basilic, la coriandre, l’aneth.

Nous utilisons pour ce faire une mini serre chauffée ( 20 x 40 cm) qui donne un excellent résultat sur le taux de germination comparée à un semis classique en intérieur sans serre chauffante ( nous n’avons pas de chauffage en fonte dans la maison, impossible de poser le bac à semis sur une surface chauffante chez nous). Si vous avez des chauffages, un bac couvert suffira si vous le posez sur le chauffage.

Tailler la vigne en Mars

C’est fin mars que nous taillons la vigne de façon à enlever le bois mort et à limiter la longueur des nouveaux sarments à 3 bourgeons.

Pour ce faire, sélectionnez la branche principale de la vigne ( la charpentière). Coupez les branche mortes.

Sélectionnez ensuite toutes les pousses de l’année précédente. Raccourcissez ces pousses de façon à ce qu’il ne reste que 3 à 5 bourgeons sur chaque pousse.

Que faire des premières tontes de pelouse ?

Avec le retour des beaux jours, vous disposez probablement de tontes de pelouse toutes fraiches.

Disposez-les en paillage sur de futures zones de repiquage, en couche pas trop épaisse pour que l’herbe ne pourrisse pas, pas trop fine pour qu’elle ne sèche pas trop vite. Soit : 5 cm de pelouse FRAICHE.

Vous pouvez aussi donner vos tontes à vos poules qui se régaleront de cette herbe succulente. Et en dernier recours, ajoutez-la à votre compost.

Consommer les plantes sauvages du jardin en mars

Avec le printemps, c’est la reprise des toutes premières plantes sauvages comestibles : mouron blanc, lierre terrestre, ortie, ail des ours, lamiers, etc …

Testez quelques recettes simples comme la tisane de têtes d’ortie.

Les salades agrémentées de pousses de plantes sauvages sont succulentes. Pour ajouter à une salade classique, le mouron blanc est fantastiquement léger et sucré. On peut déjà aussi trouver quelques pousses de laiteron maraicher qui sont très bonnes à manger en salade.

Si vous ne mangez QUE des plantes sauvages, votre plat risque d’être écoeurant. Le meilleur moyen de les consommer est de les employer comme un condiment. Hachez les plantes sauvages finement comme une herbe aromatique.

Par exemple : une omelette agrémentée avec un mélange de romarin ou d’origan frais (vu le réchauffement actuel, c’est possible de déjà trouver les premières pousses) + lamier + lierre terrestre. C’est succulent.

Pour les soupes : tout le monde connait la fameuse soupe d’ortie. La soupe d’ail des ours est elle aussi un délice.

Saviez-vous que l’on peut aussi faire de très bons bouillons de jeunes pousses de chardons. Pour ce faire, jeter les chardons frais dans l’eau, portez à ébullition, jeter les chardons (sinon vous vous piquerez en les mangeant ) et consommez le bouillon qui est ultra riche en vitamines.

En ce qui concerne l’ail des ours, le pesto est fantastique ! A manger à la petite cuillère !

Si cet article vous a été utile, partagez le au prêt de vos amis. et n’hésitez pas à nous faire vos remarques et à poser des questions 🙂


Partagez ce contenu avc vos amis si vous pensez que cela peut les aider
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

    1 Response to "Que faire au jardin en mars ?"

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.